Débutant

Cet article s’adresse aux personnes qui découvrent l’outil.
Il permet de comprendre l’outil, de l’installer, de créer ses premiers traitements, de les lancer pour la première fois et de suivre le résultat.


Télécharger Open Source Job Scheduler

Le téléchargement de la solution peut se faire sur le site de SourceForge.Net
L’installation est bien détaillée et relativement simple (et nous sommes là si besoin).

Arii est également téléchargeable sur Sourceforge ou sur Github.

Arii est l’interface que nous préconisons pour tirer le meilleur parti des moteurs Opensource JobScheduler ou autres.
Il est conçu pour gérer en simultané différents moteurs.

Les versions qualifiées et supportées par SOS-Paris pour le moteur OJS sont : 1.3.12, 1.6.4X, 1.8.2 et 1.9.7

Exécuter et suivre un traitement

Si vous avez installé le moteur OSJS sur votre machine, vous pourrez y accéder par l’url suivante http://localhost:4444, dans le cas contraire il faudra remplacer localhost par le nom de la machine et vérifier que vous disposez des droits nécessaires.
Attention cette interface vous donne des droits étendus sur le moteur et est consommatrice de ressources, elle ne doit être utilisée qu’en cas de nécessité (incident ou reprise manuelle sur traitement suspendu / bloqué).
Le suivi des traitements est fait à travers l’interface JID ou (et de préférence) avec Arii.

Vue d’ensemble

Le but de cette première formation est de comprendre l’achitecture, les composants techniques et les objets d’ordonnancement. Le principe est d’avoir une vision globale du produit et de disposer des premiers éléments pour créer un traitement et le piloter.

Installation(s)

Cette formation reprends les différentes manières d’installer et de configurer Open Source Job Scheduler : installer le produit avec les options standards, configurer le produit pour l’adapter aux besoins du site, mettre en place un superviseur, installer un simple agent de soumission

Créer son premier traitement

Une fois le moteur OJS installé, vous pouvez crée ( et ensuite modifier) les traitements.
Il faut utiliser l’utilitaire jobeditor qui se trouve dans le même répertoire que jobscheduler utilisé pour le démarrage de l’ordonnanceur.
Cet utilitaire est strictement le même sur Windows et Unix.

Les traitements prennent la forme de fichiers XML, que vous pouvez modifier avec n’importe quel éditeur, Jobeditor est un éditeur dédié qui facilite l’emploie des nombreuses options disponible dans la création de job.

Interface d’exploitation

L’interface http embarquée dans l’agent permet de suivre ses traitements et d’effectuer toutes les actions nécessaires à l’exploitation. Cette formation permet de configurer son interface, de naviguer à travers les objets d’ordonnancement et de suivre ses traitements.

Conception

Cette formation permet de créer les traitements et les chaines de traitements à travers le Job editor (JOE). Cette formation permet de maîtriser la création des séquences de shell. L’interface de programmation et la gestion des évènements sont étudiés dans la formation Développement.

Exécution sur une machine distante

Cet article explique comment mettre en place un agent distant sur lequel on pourra soumettre des traitements. Dans ce type de configuration, l’ordonnanceur reçoit la commande, l’exécute et renvoie le statut.

  • NiveauExpérimenté
  • Cet article s’adresse aux personnes qui ont l’expérience de l’ordonnancement et, suivant les cas, une bonne connaissance de l’environnement (système, base de données ou autres).

  • Articles Interface Web, Haute disponibilité